Un bilan d'écriture estival et un atelier d'écriture individuel pour se relaxer dans cet épisode de podcast spécial été de La Page Sensible, par Marion Joceran.
  • Commentaires de la publication :2 commentaires

Pour ce 27e épisode de La Page Sensible, je vous propose d’entrer dans l’été avec un format un peu différent de d’habitude. Ces deux derniers mois ont été consacrés à des interviews et, pour laisser parler mes invitées, je ne vous ai pas trop raconté où j’en étais de mon propre cheminement d’écriture. Aujourd’hui, je prends donc le temps de revenir en détail sur mes réécritures et soumissions de manuscrit. Par ailleurs, j’anime depuis peu des ateliers d’écriture à Grenoble et, pour fêter ça, je voulais vous offrir une petite invitation d’écriture rien que pour vous ! C’est un mini-atelier individuel pour se détendre, inspiré du roman japonais Suzuran.

Powered by RedCircle

Côté écriture : récap des trois derniers mois

Dans la première partie du podcast, je vous raconte :

  • Retour sur les 17 premiers envois de mon manuscrit J’ai dû me planter dans la saison ;
  • En conséquence, mes six premiers refus de maisons d’édition et comment je les transforme en haïkus médiocres ;
  • La suite que j’imagine pour ce premier manuscrit ;
  • Notre retraite d’écriture dans un petit chalet avec ma copine Luisa, entre groupies d’Elena Ferrante ;
  • La reprise de mon deuxième manuscrit de roman, qui raconte les huit fêtes de nouvel an d’une bande d’ados de leurs 14 à leurs 21 ans, autour d’un drame mystérieux ;
  • Les délices et les difficultés à relire cette histoire après un an d’interruption afin d’en produire un deuxième jet ;
  • Qu’il faut que j’accepte que cette nouvelle réécriture prendra au moins autant de temps que l’autre et que je ne suis qu’au pied de la montagne !

Côté lecture : je m’inspire d’un roman japonais pour vous proposer un mini-atelier d’écriture relaxant

Pour cette petite invitation d’écriture, je me suis inspirée de Suzuran, premier tome de la série japonaise contemporaine Une Clochette sans battant, par Aki Shimazaki. Bien que ce livre ne soit pas un coup de cœur littéraire pour moi, je l’ai trouvé extrêmement reposant à lire, et c’est pourquoi j’en ai choisi un extrait pour cette proposition d’écriture.

Comment suivre cet atelier d’écriture individuel :

  • Réservez-vous une petite heure au calme ;
  • Munissez-vous de quoi écrire ;
  • Réécoutez l’épisode à partir de 29:49 ;
  • Et si ça vous branche, envoyez-moi votre texte par mail ou via Insta, en me précisant si vous souhaitez que je le partage avec la communauté de La Page Sensible !

J’espère que cette petite parenthèse littéraire vous fera du bien et… si vous le voulez bien, j’ai très hâte de vous lire 😉
Dès le 7 septembre 2023, j’anime un atelier d’écriture créative et relaxante tous les premiers jeudis du mois à Grenoble. Ça se passe à l’Atelier Forma de 18h30 à 21h, dans une ambiance super cosy et gourmande, avec un goûter salé offert par le café ! Réservez votre place en m’écrivant à contact@marionjoceran.fr.

S’abonner aux commentaires
Me notifier pour
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Hildegard
Hildegard
2 mois

Allez… je me lance enfin dans cette proposition d’atelier.
Le 1er exercice m’a fait repenser à cet extrait vidéo, vu récemment, de Jean-Pierre Marielle: la vacuité, l’état contemplatif, l’accueil, comme sur un balcon… Je suis un traînard… disait Marielle avec sa voix au timbre unique.
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/video-je-suis-un-trainard-jean-pierre-marielle-un-acteur-et-bien-plus_3416295.html