Le Liseur, roman d'un amour triste et roman d'apprentissage à la résonnance historique, par l'écrivain allemand Bernhard Schlink

Dans ce deuxième épisode de La Page Sensible, je vous parle du roman allemand « Le Liseur » de Bernhard Schlink, sorti en 1995 et adapté au cinéma en 2008 sous le titre « The Reader ». Il s’agit tout simplement d’un de mes livres préférés ! Je l’ai relu de nombreuses fois et il m’a beaucoup inspirée pour l’écriture de mon premier roman, de par sa forme particulière : un roman qui cache ce qu’il est vraiment, avec un retournement majeur au milieu du livre. Au début, on croit que c’est l’histoire d’un chagrin d’amour, puis on découvre qu’il s’agit d’un roman bien plus complexe que ça, qui pose de grandes questions historiques et éthiques.

Powered by RedCircle

« Le Liseur » : roman d’amour, roman d’apprentissage ou roman historique ?

« Le Liseur » est un roman court et percutant, traduit de l’allemand et paru chez Gallimard en 1996. Le livre semble centré sur l’histoire d’amour de Michael, quinze ans, et de Hanna, qui en a plus de trente. Le narrateur, qui n’est autre qu’un Michael devenu adulte, nous raconte avec sensibilité et mélancolie un amour qui a marqué sa jeunesse dans les années 50. Enfin, ça, c’est ce qu’on croit.

Un roman qui cache bien son jeu

En effet, le roman est scindé en deux parties distinctes par leur chronologie : d’abord l’année où Michael a quinze ans et où il fait la rencontre de la mystérieuse Hanna, puis sa vie adulte, qui démarre pendant ses années à l’université. Dans la première partie, Michael tombe amoureux de cette belle voisine contrôleuse de tram, qui l’initie à l’amour et lui demande, à chacune de leurs rencontres, de lui faire la lecture. C’est de là que vient le titre du livre, en allemand « Der Vorleser », qui pourrait se traduire littéralement par « celui qui lit à voix haute ».

Puis, au terme de quelques mois qui lui semblent idylliques malgré le fait que Hanna refuse de se livrer sur son passé, Michael a le cœur brisé. Hanna a quitté la ville sans préavis et sans laisser d’adresse. Il ne la retrouvera que des années plus tard, dans la deuxième partie du livre et dans des circonstances qui, bien que très surprenantes, permettront enfin d’expliquer le comportement énigmatique de Hanna. Je reste volontairement vague sur cette deuxième partie, car personnellement j’ai été totalement surprise par ce retournement de l’histoire !

Ce qu’il faut retenir de ce roman : évitez à tout prix d’en lire des résumés et de vous faire spoiler. Essayez d’en savoir le moins possible sur l’histoire avant de le lire ! Ainsi, vous profiterez à fond de l’énorme surprise au milieu du livre 🙂

Pourquoi « Le Liseur » fait partie de mes livres chéris

En quelques mots :

  • Grâce à cet incroyable twist au milieu du roman, ainsi que le mystère final que Michael ne comprendra qu’à la toute fin du livre. Bien que surprenantes, ces révélations sur Hanna demeurent parfaitement cohérentes avec le reste de l’histoire, car l’auteur sème de subtils indices tout au long du récit.
  • Parce qu’il se déroule à Heidelberg, ma ville préférée en Allemagne depuis que j’y ai passé une année en Erasmus à l’âge de dix-huit ans. La ville n’est jamais mentionnée dans le roman, mais j’ai reconnu le nom des arrêts de tram 😉
  • Pour les thèmes de la première partie, qui me sont chers : le premier amour interdit, l’adolescence et la difficile entrée dans l’âge adulte, la passion charnelle décrite avec une grande poésie, la trahison, le chagrin amoureux, l’ode à la lecture. Tout ce qu’on aime, quoi !
  • Puis les thèmes plus larges de la deuxième partie, qui dépassent largement ceux-ci (alors qu’ils suffiraient déjà) : le dilemme moral et les questions philosophiques, voire historiques, que pose le passé de Hanna.

« The Reader » : une excellente adaptation en film

Dans le podcast, j’évoque également l’adaptation en film du roman, sorti en France sous le titre « The Reader ». Il s’agit en effet d’une production américaine, sortie en 2008 et réalisée par le Britannique Stephen Daldry, à qui on doit notamment le magnifique film « Billy Elliot ». Kate Winslet y joue le rôle de Hanna et Ralph Fiennes incarne Michael adulte.

Moi qui suis toujours inquiète de voir mes livres préférés adaptés au cinéma, j’ai adoré ce film ! Les critiques très positives qu’il a reçues me semblent parfaitement justifiées, tout comme l’Oscar de la meilleur actrice que Kate Winslet a reçu pour le rôle de Hanna. Un très beau film, sensuel et poignant, que je vous recommande tout autant que le roman.

Côté écriture : la fin du NaNoWriMo

Comme toujours, j’ai terminé l’épisode de podcast en vous racontant comment s’est passé mon mois d’écriture intense de novembre 2021, grâce au challenge du « NaNoWriMo » (dont je vous parlais dans le dernier épisode). Excellente nouvelle : j’ai bien réussi à atteindre l’objectif de 50 000 mots, tout pile ! Grâce à ce boost de motivation, j’ai bien entamé la rédaction de ce deuxième roman autour de la thématique du Nouvel An. En revanche, je ne suis qu’à 40 % de l’histoire environ, il va donc falloir que je reste mobilisée cet hiver pour terminer ce premier jet 😉

Je vous raconte également comment j’ai pu dépasser un gros blocage, survenu après trois semaines d’écriture intense, en me formant à la construction de scènes grâce à un podcast américain. Si vous maîtrisez l’anglais et que ça vous intrigue, allez donc faire un tour sur le podcast de l’autrice K.M. Weiland, c’est une mine d’informations sur l’écriture de romans !

Et vous, aviez-vous déjà entendu parler du livre « Le Liseur », ou de son adaptation au cinéma sous le titre « The Reader » ? Si oui, est-ce que, comme moi, vous avez réussi à ne pas vous faire spoiler ? Je vous le souhaite, car cette histoire poignante vous surprendra 😉

guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Hildegard
Hildegard
6 mois

J’ai toujours aimé qu’on me fasse la lecture et lire pour les autres. Continue de nous faire des lectures en VO stp .
Je me retiens de revoir le film, que j’avais beaucoup aimé, pour lire le livre en premier.
Brava♡

Hildegard
Hildegard
6 mois

Alors on attend sa sortie en français maintenant !
😉
Merci pour cette découverte
(Je vais chercher à voir La série Normal people maintenant )^^